Qui est en ligne ?

Nous avons 15 invités et aucun membre en ligne

Fil d'ariane

Mercredi 15 août 2012 Huancavelica

Mercredi 15 août 2012 Huancavelica Re piscine à 3720 m d'altitude

C'est mon dernier jour à Huancavelica et je vais de nouveau profiter de la piscine mais il y a un petit contretemps : la piscine est fermée car il y a une épreuve de sélection de policiers qui doivent prouver leurs capacités aquatiques pour être recrutés, je retourne un peu vers le centre puis je reviens car je me dis que ça ne va pas durer toute la journée. EN patientant, je discute avec un péruvien avec qui je sympathise assez vite et qui va me permettre d'entrer sans payer !
Je n'ai pas bien compris mais je me suis demandé si il n'était pas maître nageur. Ce n'est pas le montant de l'entrée qui me dérangeait ( 40 centimes d'€ dérisoire ) mais il a tenu à faire ce geste ! Et comme hier c'est très agréable. Il m'explique qu'en fait l'entretien de la piscine n'est pas compliqué, ils la vident tous les soirs et ils la remplissent tôt le matin avec l'eau de la source thermale : pas de chlore ni de produits chimiques et cette eau est parfaitement saine. Si jamais il y a une saleté dedans elle est nettoyée naturellement par ce processus. Il m'a aussi expliqué qu'il y a eu un séisme en 2007 et que depuis la source est un peu moins chaude car la séisme a modifié la circulation des eaux souterraines. Avant d'y aller, j'avais vidé la chambre de l'hôtel car je pars ce soir pour Ica en bus pour rejoindre le Chili et mon drôle d'oiseau le plus vite possible. Après le déjeuner je repars à l'hôtel ou ils me laissent utiliser internet en attendant l'heure de prendre le bus. En fin d'après midi, un groupe de motards français arrive à l'hôtel ils me disent qu'ils ont du rebrousser chemin à cause des gaz lacrymogènes balancés par les flics sur des manifestants ! Sans doute les enseignants qui défilaient la veille sur la place. Je n'en saurais pas plus car je dois prendre un  taxi pour aller à la station de bus. EN fait ce n'est pas très loin mais comme je ne savais pas très bien ou c'était, c'était quand même la meilleure solution pour être sur de ne pas le louper.

Cet Humala est bien tel que je l'imaginais : un militaire ne négocie pas : un militaire, ça commande et si il rencontre de la résistance, un militaire tire, gaze ou bombarde, c'est selon. Ce soir il a gazé ... sale journée.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir