Qui est en ligne ?

Nous avons 85 invités et aucun membre en ligne

Mardi 22 mars

Mardi 22 mars Quito Huaquillas à la frontière péruvienne en bus

Je quitte l'auberge de jeunesse assez tôt car je dois normalement avoir un bus à 8 h 30 en direction de la frontière mais je suis au dernier étage et ça me prend du temps pour tout descendre et installer sur mon drôle d'oiseau et j'arrive trop tard pou le bus de 8 h 30. Il n'y a pas de problème car il y en a un autre à 10 h 30 mais qui arrive un peu tard à Huaquillas à la frontière péruvienne. J'attends au terminal de la compagnie Panaméricana jusqu'au départ du bus et je rencontre une famille avec des jeunes enfants qui s'intéressent beaucoup à mon drôle d'oiseau et posent des tas de questions. Puis ils se font prendre en photo mais un des enfants ( qui doit avoir 6 ou 7 ans ) me déclare "Dieu s'appelle Jéhovah et Jésus est son fils ! et est ce que tu crois en Dieu ?" Aie Aie Aie, l'embrigadement commence bien tôt et en plus pour faire du prosélytisme ! Je n'ai quand même pas été leur dire qu'en France, je donne régulièrement du sang ou du plasma et que cette secte a été déjà condamnée pour non assistance à personne en danger à cause de leur refus de la transfusion sanguine. Je ne me souviens plus si j'avais pris une photo avec mon appareil avec eux car je ne l'ai plus au moment ou j'écris ces lignes, mais franchement, l'appareil me manque plus que leur photo ! Le bus arrive et je charge tout et les quitte sans regrets. Le bus passe au grand terminal du sud de Quito et je me demande bien ce qu'ils fabrique. Le terminal est immense et il commence par faire un premier tour, puis un un premier arrêt pour laisser descendre quelques voyageurs et un 2ème pour en faire monter d'autres ! Quelle perte de temps ! Le bus met presque 2 heures pour sortir de Quito et grimper un col à plus de 3000 m d'altitude. Après le bus attaque une superbe descente dans une belle vallée. Tiens j'aurais bien aimée la faire en pédalant pour pouvoir faire quelques photos mais je n'aurais jamais réussi à faire cette étape dans la journée car le bus va faire plus de 600 km. Puis le bus traverse une immense plaine à bananiers ( l'Équateur est le premier exportateur mondial ) à perte de vue. le bus ne passe pas à Guayaquil et va directement à Huaquillas mais arrive très tard. A Quevedo il passe devant l'hostal Kadafi ! .... Il ferait bien de changer de nom parce que ça risque d'être bientôt Kadafini ! A l'arrivée du bus, je suis obligé de laisser mon drôle d'oiseau et des affaires au terminal de bus et je vais dans un hôtel juste en face du terminal. Demain, on verra comment, je fais mais de toutes manières, l'étape de demain sera courage car Tumbes est à environs 20 km de l'autre coté de la frontière et le terrain est plat.

 

Trace GPS du 22 mars

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir