Qui est en ligne ?

Nous avons 24 invités et aucun membre en ligne

Dimanche 13 mars

Dimanche 13 mars : Balade au Pichincha : de la montagne à vaches à plus de 4000 m d'altitude !

Hier soir, Santiago m'avait indiqué qu'il y a un téléphérique qui monte à 4000 m d'altitude et qu'il y a la possibilité de faire une petite balade. Il m'explique qu'il faut aller au terminal de Rio Coca et prendre un taxi ( ils ne sont pas chers ici ) C'est ce que je fais après avoir appelé ma sœur, je pars vers Rio Coca et je prends un taxi. Celui ci comprends que je souhaite aller directement à la station supérieure du téléphérique et me demande 5 US$ ( tiens Santiago m'avait oi indiqué que c'était 2,5 à 3 US$ ) Je ne sais pas si c'est possible de monter à la station supérieure par la route, mais quand je demande au taxi de me laisser à la station inférieure, il me fait quand même payer 5 US$. En bas, il y a un espèce de oarc d'attraction qui ressemble à la foire du trone avec manèges, grand 8, auto tamponneuses et comme c'est dimanche, il y a du monde mais pas grand chose pour casser la croute avant de monter, car je ne sais pas du tout ce qu'il y a en haut. Puis, je monte dans le téléphérique qui arrive à 3975 m d'altitude. En fait il ne fait pas si froid que ça par contre le temps est un peu couvert, ce qui fait qu'il est impossible de voir les sommets voisins comme le Cotopaxi. Par contre entre 2 nuages on peut voir la ville de Quito au fond de la vallée. Je me fais prendre en photo avec 2 lamas par une femme qui fait payer les photos. Après tout pourquoi pas si ça lui permet de vivre. Puis je pars sur le sentier en direction du Pichincha et j'atteints progressivement l'altitude de 4400 m sur un sentier assez facile et par moment, le temps se dégage et on a une belle vue sur la ville de Quito. Par contre le Cotopaxi refuse obstinément de se dégager. A cette altitude même si le sentier ressemble à ceux qu'on trouve dans le Cantal ou les Pyrénées, la progression est quand même plus lente, car je suis obligé de m'arrêter plusieurs fois pour reprendre mon souffle d'autant plus que la montée par la téléphérique est quand même assez rapide. Je m'arrête de monter vers 16 h car il faut redescendre et aussi parce que je constate que le sentier devient plus escarpé devant moi et que ce n'est certainement pas prudent sans guide. Et en plus dès qu'on s'éloigne un peu de la station du téléphérique, il y a nettement moins de monde. Au retour, je rencontre une famille coréenne qui est en Équateur pour raisons professionnelle et qui parle bien espagnol et anglais. Je prends une bière avant de redescendre dans le brouillard le plus complet. J'arrive à la station inférieure à la nuit. Je cherche un taxi mais je n'en trouve pas. Avec l'aide du GPS, je me dirige vers le centre ville en pensant rejoindre la ligne de bus rouge que j'avais pris la veille pour aller à Rio Coca mais comme c'est loin, je fins par prendre un taxi pour m'y amener dès que j'en trouve un libre. Entre la balade sur les flancs du Pichincha et la recherche du taxi pour le retour, j'ai largement fait plus de 10 km à pied aujourd'hui ( j'ai quand même fait beaucoup de descente pour trouver le taxi du retour ) Une bonne journée. Je rentre chez Santiago après le repas et je vais manger dnas un petit restaurant qu'il m'avait indiqué qui fait de la cuisine très saine avec en particulier des patates à la vapeur et non frites. Puis je vais dormir après cette bonne journée assez physique, mais je m'aperçois qu'à priori, j'ai bien tenu le coup par rapport à l'altitude. (j'étais déjà monté, il y a 15 ans environs une fois à plus de 5000 m dans le nord du Chili sans pouvoir atteindre le sommet)

 

Trace GPS du 13 mars

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir