Qui est en ligne ?

Nous avons 71 invités et aucun membre en ligne

Lundi 28 février

Lundi 28 février Ipiales sanctuaire de las Lajas en taxi.

Aujourd'hui, je vais visiter le sanctuaire de las Lajas qui est très connu : en effet, c'est souvent ce sanctuaire qu'ont voit sur des dépliants touristiques de la Colombie et comme je suis à coté, je ne vais quand même pas louper ça. Je décide néanmoins d'y aller en taxi, car je ne connais pas la route et vu les pentes que j'ai eu hier, je crains d'y passer la journée et de ne rien pouvoir visiter. Et en plus le taxi s'arrête à un point de vue où on peut voir l'église au dessus du rio Guaitara. L'architecture du site est très originale car la basilique est construite sur des arches qui dominent le rio Guaitara et le site est absolument superbe. A l'entrée du village, comme dans beaucoup de lieux de pèlerinage, c'est un peu les marchands du Temple avec tout un tas de gadgets, de statuettes, de sacs, de boîtes à l'effigie de tous les saints de la création .... Et parmi toutes ces bondieuseries, je trouve un sac avec la célèbre photo d'Alberto Korda représentant le Che ! Encore quelques décennies et le Che va être aussi vénéré que les autres saints voire même les accompagner et se retrouver parmi eux ! Ça ne serait même pas étonnant que certains se disputent ses reliques ! Je ne regrette pas la visite car le site est vraiment exceptionnel autant par l'architecture très originale de la basilique que par la beauté du site. Ne effet le rio Guaitara passe dans une gorge et fait une boucle au niveau de la basilique et une cascade descend du plateau qui domine la vallée. En plus il y a plusieurs chemins de randonnée pédestre qui en partent, mais je n'ai pas le temps et je n'ai pas pris mes chaussettes de randonnée. AU dessous de la basilique, il y a un petit musée qui présente l'historique de la construction de la basilique. La basilique actuelle est très récente et sa construction n'a été achevée qu'en 1949. Le musée présente aussi quelques statues et de la céramique précolombienne. Au retour je reprends un taxi individuel car sinon il aurait fallu que j'attende peut être plus d'une heure voire plus qu'il y ait 3 autres personnes qui arrivent mais ce n'est quand même pas la foule ce qui est quand même assez surprenant pour un lieu de pèlerinage aussi réputé. A part un couple de touristes espagnols qui m'ont demandé de les prendre en photo devant la basilique et quelques colombiens, je n'y ait pas rencontré grand monde.

 

Trace GPS du 28 février

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir