Qui est en ligne ?

Nous avons 67 invités et aucun membre en ligne

Vendredi 21 janvier

Vendredi 21 janvier Medellín retrouvailles franco japonaises en Colombie !

Le matin, je vais au centre commercial "Los Molinos" près de chez Augusto pour chercher une batterie de caméscope pour remplacer celle qui a fait plouf aux îles San Blas, car il m'avait indiqué une boutique où, je pouvais peut être en trouver. Mais la plupart des boutiques n'ouvrent qu'à 11 h 00 voire à midi. Je demande à la boutique Foto Japon, mais ils ne vendent pas d'accessoires et je demande à une autre boutique où ils vendent différents accessoires dont des batterie, il n'ont pas le modèle correspondant ( merci aux fabricants qui multiplient les références de batteries {#emotions_dlg.frown} ) mais m'indiquent une autre boutique de la même chaine qui est à coté du bar de Augusto et qui a peut être la batterie. Après je vais manger dans un restaurant qui offre un accès à internet et j'ai reçu un message de Yoshi qui est à Medellín et me donne l'adresse de l'hostel ou il est. J'appelle l'hostel avec skype mais il n'y est pas. Je rappellerais plus tard du bar d'Augusto. Je profite de l'internet du restau pour répondre à quelques mails et je rejoins le bar de Augusto vers 16 h 30. J'ai noté l'adresse de l'hostel de Yoshi, pour y aller. Arrivé au bar d'Augusto, Christina me prépare un jus d'orange avec des oranges fraiches qui est vraiment délicieux et je déguste de nouveau de l'aguardiente avec des petits morceaux de mangues vertes avec du sel. L'association du sel avec les mangues est assez agréable et j'avoue que je n'y aurais pas pensé. Puis Augusto appelle l'hostel de Yoshi et il y est et nous fixons rendez vous ce soir à 8 h à son hostel. Augusto m'explique comment y aller et je vais trouver relativement facilement la calle 10 mais je suis obligé au début de la prendre dans le mauvais sens avec l'échangeur un peu compliqué. Oh je me dis pas de problèmes, je vais bien trouver une solution pour faire demi tour et la prendre dans le bon sens. A cet endroit, c'est une 4 voies assez rapide et je ne voyais pas trop comment faire. J'arrive à un feu piéton avec un bouton. Chouette voilà la solution pour le demi tour. J'appuie sur le bouton, le feu vire au rouge pour les voitures et au vert piéton, Après un coup d'œil rapide je me lance mais un taxi arrive à vive allure et grille le feu en klaxonnant sous mon nez ! Après ça je peux passer plus tranquillement car toutes les autres voitures se sont arrêtées au feu. Autant les Colombiens sont charmants dans la vie courante, autant le volant en rend certains complètement fous !

Après ces émotions, j'arrive à l'hostel de Yoshi et il m'attends dans le hall. Yoshi ne dément pas la réputation des japonais, il prend encore bien plus de photos que moi et il est quand même assez étonné de me voir arriver en pédalant la nuit dans cette ville immense. En effet il n'est pas cycliste et nous allons dans un bar à proximité pour discuter plus facilement. Je lui montre quelques photos du bateau sur les îles San Blas sur mon portable.Nous discutons de la suite de son voyage et il se peut qu'il vienne en France en mai ou juin et lui dit qu'il est le bienvenu si il passe à Toulouse mais pas avant mai car je n'y serais pas.

Puis je fais un petit tour aux toilettes et au dessus de l'urinoir, il y a un magnifique écran plat qui diffuse une publicité pour une bière ! Tiens donc, encore une manière d'exploiter le "temps de cerveau disponible". Même Bouygues n'a pas inventé ça ! En plus comme la bière ça fait pisser, ils sont sur que les gens vont y revenir. Je suis en plus à peu près sur qu'ils ont même étudié la durée du spot pour que celui ci corresponde pile à la durée moyenne de séjour devant l'urinoir ! Je n'ai pas été voir si c'était la même chose chez les dames où si elles avaient droit à une pub pour du parfum, du vernis à ongles ou du rouge à lèvres ...

Après cet épisode nous nous séparons avec Yoshi mais il a encore fait 3 fois plus de photos que moi, et je rentre sans encombre chez Augusto mais le GPS est néanmoins très utile car de nuit toutes les rues se ressemblent. Je passe devant un supermarché Carrefour qui est ouvert mais je ne m'arrête pas, je n'ai rien à y acheter et ça ne doit pas être très différent de ceux que nous avons en France à part qu'ils vendent des produits locaux adaptés au gouts des Colombiens.

 

Trace GPS du 21 janvier

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir