Qui est en ligne ?

Nous avons 42 invités et aucun membre en ligne

Fil d'ariane

Samedi 22 septembre 2012 Poconchile Mina Quiborax

Samedi 22 septembre 2012 Poconchile Mina Quiborax

le déjeuner du matin sera à l'image du repas d'hier soir c'est à dire peu copieux. Heureusement, j'ai des réserves dans la remorque et il me reste des raisins secs de Tocopilla. Et dès la sortie de Poconchile la côte commence avec plusieurs épingles à cheveux dont une assez difficile à négocier avec un camion qui venait en face. Heureusement que j'ai mon sifflet car je ne suis pas sur que la gars ne m'aurait pas aplati sur le bitume ! Je trouve sur la route un bon restaurant avec un repas bien plus copieux que celui du matin ce qui va me permettre d'avancer beaucoup plus facilement malgré la cote. Dans l'après midi, je suis doublé par une famille française qui vit à La Paz. Je leur laisse ma carte et ils me laissent leur mail quand j'y serais pour les contacter. Ils sont venus passer une journée à la plage du coté d'Arica. Un camionneur bolivien m'a parlé d'une entreprise ou je pourrais peut être dormir et ça tombe bien j'y arrive à la tombée de la nuit. C'est la mine Quiborax ( devinez ce qu'ils y extraient ! ). Je vais bien tenter de négocier une petite place dans un bungalow de chantier mais non, le règlement de l'entreprise l'interdit. Je pense que certains ouvriers auraient été prêts à m'offrir l'hospitalité,mais pas leur chef. Ils m'offriront de l'eau potable et me conseillerons d'aller camper à l'entrée sur le parking des camions près de la route. J'ai d'abord du mal à trouver un emplacement pas trop poussiéreux car tout le parking est recouvert d'une espèce de poussière très fine et assez collante qui pénètre partout. EN plus il y a les camions qui rentrent à la mine ceux qui en sortent et ceux qui s'y arrêtent pour une pause. C'est l'endroit le pire que je pouvais trouver mais je ne le découvre que pendant la nuit. Lors du montage de la tente, je casse l'arceau avant en forçant peut être un peu trop. Du coup elle se monte assez mal et je suis nettement plus à l'étroit. Heureusement, il n'y a pas de vente comme toutes les nuits. Mais la nuit est vraiment mauvaise entre le bruit des camions qui n'arrête pas ceux qui laissent tourner le moteur au ralenti ( là je ne comprends pas pourquoi, le gas-oil n'est donc pas assez cher ? ) ceux qui manœuvrent et la poussière dont je n'arrive pas à me débarrasser. Ce n'était vraiment pas l'endroit pour camper. Si vous passez par là à vélo, campez un peu avant ou un peu après mais pas à l'entrée de la mine.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir