Qui est en ligne ?

Nous avons 77 invités et aucun membre en ligne

Fil d'ariane

Mardi 17 aout

Mardi 17 aout : enfin le Mexique et gags du GPS !

Le matin pour partir de l'auberge, c'est un véritable déménagement en effet; je suis au plus loin de l'ascenseur, je dois récupérer le drôle d'oiseau dans la rue un peu plus loin et la bob à l'étage. Je profiterais quand même des pancakes et aussi pour résoudre un problème de fichiers scannés que ma sœur m'avait envoyé mais je n'arrivais pas à lire. Avec tout ça je ne quitterais l'auberge que vers 11  h 00. Je m'arrête pour manger à proximité d'une autre base de l'US Navy, mais cette foi, il n'y a pas besoin de casque, car on ne la traverse pas. Puis je repars en ayant programmé le GPS pour aller jusqu'à Primo Tapia en Basse Californie Mexicaine. Mais je trouve que le circuit qu'il me propose est bizarre surtout quand on demande l'option plus coute distance ... En effet, j'avais appris quand j'étais petit, que la plus coute distance entre 2 points était la ligne droite et je crois que c'est toujours vrai ! Mais là, j'ai un eu l'impression que c'est n'importe quoi : il me propose de faire au moins 15 km vers l'est pour revenir vers l'ouest et en plus pas du plat. Il n'y a donc rien au bord de la cote même si le poste frontière de San Ysidoro est à 8 km à l'intérieur des terres, ça éviterait le relief. Bon je me dis qu'il y doit y avoir une raison car j'ai l'option bicyclette et éviter les autoroutes et éviter les autoroutes ici, ce n'est pas facile, il y en a partout ! Je suis donc la route qu'il me propose. Et je vais avoir quelques surprises. Dans San Diego 2 ou 3 fois il va me diriger vers un sens interdit ( sans double sens cyclable bien sur ! ) Et le clou va être juste avant la frontière mexicaine, il va m'envoyer dans un parking de supermarché en cul de sac .... Hé, les mappeurs de San Diego, vous faites les "mapping party" à la Bud ou à la Corona ? ( il n'y a qu'à San Diego que j'ai eu ce genre de gag ) En fait le coup du parking en cul de sac, provient du fait que la barrière entre USA et Mexique n'est apparemment pas répertoriée comme infranchissable dans Openstreetmap parce qu'au fond du parking, c'était la frontière !

Cette barrière est une honte pour les USA comme l' a été à une certaine époque le mur de Berlin  D'un coté la richesse et l'opulence de l'autre la pauvreté et la misère encore qu'il y a des pauvres aux USA et des riches au Mexique et entre les 2 une barrière extrêmement sophistiquée et couteuse et en plus très dangereuse pour ceux qui essayent de la franchir. Le mur de Berlin tuait, cette barrière tue aussi. Mais contrairement au mur, ici il n'y a pas de graffitis c'est du grillage entouré de fossés donc impossible de faire le moindre graffiti. Les USA ne devraient pas oublier qu'une grande partie de leur prospérité vient des pays du sud dont ils exploitent abusivement les ressources et font même des guerres pour ça. Qui fera tomber cette barrière ? Et quand tombera t elle ?

Je regarde sur l'écran du GPS et je constate qu'il y a juste une boucle à faire pour atteindre le poste frontière et là, je loupe le bureau de douane US et j'arrive directement à la douane mexicaine. Mais je dois impérativement rendre ma carte verte à la douane US sous peine de ne plus pouvoir y retourner. Comment faire ? Je fais les formalités mexicaines avec un douanier très sympathique qui remplit le formulaire pour moi et accepte de tamponner ma carte de tourisme malgré le fait que je ne puisse pas payer la taxe d'entrée car la banque du poste de douane est fermée. Je dois aller demain dans n'importe quelle banque pour payer cette taxe. et je retourne coté américain mais coté entrée vers les USA et là, il y a un problème au début, ils ne comprennent pas pourquoi, j'ai encore ma carte verte en venant du Mexique ! J'explique la situation que j'étais aux USA et que j'ai loupé le bureau US. Je leur rend ma carte verte et un douanier m'accompagne coté mexicain pour être sur que je ne vais pas revenir aux USA. ( je n'en ai pas envie d'ailleurs ) J'avoue que je m'attendais à avoir une barrière avec un poste pour la sortie des US, non rien du tout juste des bureaux à coté de l'autoroute et c'est là qu'il fallait s'arrêter pour rendre la carte verte. J'espère que ma sortie des USA sera bien enregistrée.

Pendant que je fais les formalités mexicaines, je suis un peu inquiet, car plusieurs personnes regardent mon drôle d'oiseau avec curiosité et je crains un peu pour mes affaires. En fait, personne ne m'a rien volé, ils s'intéressaient juste à l'engin et comme aux USA me posent des tas de questions. Quand, je leur dis que je suis parti du Canada et que je vais à La Paz ( en basse Californie Sud ) puis en Amérique du Sud, ils sont assez étonnés ! Il faut dire qu'à part des cyclistes locaux, il ne doit pas y avoir beaucoup de cyclistes étrangers comme moi qui passent ce poste frontière.

A ce propos, j'ai une histoire de cycliste mexicain que j'avais reçu par mail il y a quelques années :

Juan, un cycliste mexicain franchit tous les jours la frontière avec son vélo vers les USA avec un sac de sable et les douaniers américains trouvent ça étrange demandent à Juan "qu'est que tu as dans ton sac ?" Juan répond "Du sable" Les douaniers américains prélèvent régulièrement des échantillons de Juan et les font analyser au labo. Le labo ne trouve toujours que du sable et rien que du sable ....

Un jour Juan s'arrête de passer la frontière et le douanier américain qui le connaissait bien prend sa retraite et va prendre quelque jours de repos au Mexique. Il arrive dans un café et voit le patron et lui dit "Mais c'est toi Juan qui passait régulièrement la frontière avec ton vélo et un sac de sable" et Juan répond "Oui, c'est bien moi." Le douanier "Tu sais aujourd'hui, je suis à la retraite et je n'ai plus aucun pouvoir, entre nous tu peux me le dire maintenant, tu faisais bien de la contrebande avec ton vélo mais qu'est ce que tu passais donc ?" Et Juan répond " Oui, effectivement et c'est avec ça que je me suis acheté ce petit bar et que je vis tranquillement au bord de la mer, je passais des bicyclettes !"

Après la frontière, j'arrive à Tijuana et j'appréhendais un peu le passage d'un gros plat de spaghettis autoroutier que j'avais repéré sur la carte et je savais que je n'irais pas à Primo Tapia ou un warmshower m'attendait. J'ai donc pris les premier motel que j'ai trouvé à 20 $ et j'ai été casser la croute dans un petit restau à pied à un bloc de là. En fait le motel est très correct et plutôt calme, après les nuits folles de San DIego, je m'attendais à bien plus bruyant. Il est même mieux équipé que le dernier de San Clemante puisqu'il y a un peu plus de meubles et internet. Demain, j'irais dans une banque pour payer la taxe d'entrée au Mexique et retirer des pesos Mexicains car même si le dollar est accepté ( peut être pas partout ) ici, il faut des pesos.

 

Trace GPS du 17 aout

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir