Qui est en ligne ?

Nous avons 18 invités et aucun membre en ligne

Fil d'ariane

Mercredi 11 août

Mercredi 11 août : Los Angeles Cypres

Le matin, je ne me pars pas trop tôt car normalement, je dois avoir un train vers San Diego. J'avais regardé sur le site d'Amtrak et il y a plusieurs trains par jour et très optimiste vu la façon dont ça s'était passé la veille je réserve un lit à l'auberge de jeunesse de San Diego pour 2 nuits car je veux terminer un certain nombre de choses aux USA avant de passer au Mexique voir un des derniers représentants ICE sur ma route car certaines pièces commencent à donner des signes de fatigue et pas celles que j'avais prévu : toujours cet amortisseur arrière, par contre les rayons et la patte de dérailleur dont j'ai un stock avec moi n'ont pas bougé. C'est un cylindre d'élastomère mais qui a des dimensions et des caractéristiques normalement étudiées par ICE, mais bon il faut que je trouve une solution pour faire expédier ces pièces depuis la France ou l'Angleterre car il n'y a plus un seul revendeur ICE en Amérique latine. Par contre je trouverais les pièces standards vélo comme chaine dérailleur câble et plus difficilement des pneus de bonne qualité. Je me rends tranquillement à la gare mais je demande si les trains acceptent les vélos et je veux quand même être sur avant d'acheter le billet pour San Diego qu'il y aura la place. Car j'avais vu sur le site d'Amtrak que sur ces trains on pouvait enregistrer 3 bagages de moins de 23 kg. On me répond qu'on peut embarquer un vélo classique mais le mien ne rentrera pas car il n'y a pas de fourgon à bagages ( Pourtant ces trains s'appellent les surfliners sur une côte ou on surfe beaucoup alors ils embarquent peut être des planches de surf mais pas des drôles d'oiseaux ). N'empêche que c'est une grosse déception et que je dois repartir en pédalant. J'irais un peu plus loin que Fullerton ou je comptais avoir une place dans l'auberge de jeunesse mais c'est complet.
Je me dirige au GPS dans cette agglomération absolument gigantesque pour éviter les freeways et je traverse une énorme zone industrielle avec beaucoup de camions mais les rues sont tellement larges qu'il n'y a aucun problème et en plus les camions ne roulent pas très vite car il y a toujours qui rentrent et qui sortent de leur entrepôt. Coté paysage il y a mieux, coté roulage, c'est correct sauf les feux qui sont souvent rouges pour moi et c'est ce qui ralentit le plus ma progression.
Sur le GPS, j'ai quelques hébergements dans la base openstreetmap mais le premier que je trouve est un énorme palace prétentieux qui n'a que des "king size bed" ( lit pour obèse américain ) à près de 140 $ la nuit, non merci trop cher ! Pratiquement sans discuter elle baisse le prix à 125 $ mais c'est encore bien trop cher pour moi car ça doit être le prix qu'ils accordent aux membres de AAA ( Automobile Club Américain ) Je suis memebre de ACA ( Adventure Cycling Association ) et comme je suis en vélo elle veut bien faire une fleur ( mais aussi parce qu'ils n'ont peut être pas fait le plein ... ) Le 2eme est complet mais je demande le prix pour savoir 125 $. Comme mon pneu arrière se dégonfle lentement et que je dois regonfler régulièrement, je m'arrête dans un café mexicain ( et ça parlait pas mal espagnol ) pour manger et regonfler mon pneu à la lumière du café. Je changerais la chambre demain matin. J'en profite pour demander si il y a un motel économique dans le coin et il y a un motel 6 ! Malgré les critiques que j'ai par rapport à Motel 6, je suis bien content de le trouver d'autant plus que c'est un des moins cher que j'ai eu : 52 $ avec l'accès internet, la moitié de celui d'hier. En plus ça tombe bien ils ont des machines à laver et des sèches linge terriblement gloutons en eau et en énergie mais, je n'ai pas le choix, je n'ai plus rien de propre après les nuits passés en camping sauvage le long de la route et les motels aux prix maximum service minimum de Marina et et Monterey. Pour l'internet, il faut demander une chambre avec et je n'ai qu'une chambre fumeur à l'étage le moins pratique avec tous mes sacs. En plus je suis coté route et c'est quand même assez bruyant et je suis obligé de mettre la clim à fond car ces bâtiments sont tellement mal isolés que la chambre est un véritable four. Et pourtant dehors, il fait frais, il suffirait de pouvoir ouvrir la fenêtre pour rafraichir la chambre mais apparemment ce n'est pas possible ou alors il faut laisser la porte donnant sur la coursive ouverte. C'est une véritable aberration écologique et économique ! A quand des motels "développement durable" ? J'avais vu un reportage en France sur un tel endroit en Basse Californie mexicaine mais je ne sais pas ou c'est. Peut être que j'y passerais ?

Demain, je vais essayer de rouler au maximum pour arriver Vendredi à San Diego et j'ai réservé 2 nuits à l'auberge de jeunesse Dowtown de San Diego. J''ai aussi contacté un premier warmshower au Mexique entre Tijuana et Ensenada. Je ne sais pas encore comment je vais faire entre ces 2 villes car la route est étroite et la circulation épouvantable. Après Ensenada, c'est beaucoup plus tranquille jusqu'à La Paz près de Cabo San Lucas à la pointe sud de la Basse Californie.

Trace GPS du 11 aout

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir