Qui est en ligne ?

Nous avons 28 invités et aucun membre en ligne

Lundi 8 novembre

Lundi 8 novembre Frontera Comalapa La Mesilla ( frontière avec le Guatemala ). Guatemala grimpette moi là !

Avant de quitter le Mexique, je souhaites envoyer un lot de cartes postales du pays avec des timbres et un tampon mexicain. Mais ce n'est pas comme en France ù on peut acheter des timbres n'importe ou comme par exemple les bureaux de tabac, ici les timbres ne se vendent qu'à la poste. Je demande à un flic dans la rue, il me conseille de prendre un taxi ! Bon ce n'est pas pour le prix de la course ( 20 pesos soit moins de 2 € ) mais plutôt pour le principe que je trouve ça bizarre : ils prennent le taxi pour un oui ou pour un non : j'ai vu des files de taxis devant les supermarchés mais comme je ne sais pas où c'est et que ça a l'air d'être compliqué à expliquer malgré le plan en damier de toutes les villes. j'y vais en taxi après avoir pris un excellent déjeuner avec une salade de fruit et des œufs servis avec des chillis très forts. Et comme c'est très piquant, je demande un autre jus d'ananas que le serveur va m'offrir au moment de payer la note. Pendant le trajet en taxi, je repère bien le chemin pour revenir à pied. Le bureau de poste c'est un peu folklorique est situé dans un espèce de garage recouvert de tôle ondulée et les paquets et les lettres sont empilés en désordre au milieu de ce local ouvert à tous les vents. Ils sont deux et il faudra bien 10 minutes pour calculer le prix d'affranchissement pour la France le Canada et les USA de 10 cartes postales. Je me demande si mes cartes vont bien arriver à destination .... Je rentre à pied à l'hôtel car le trajet n'était pas si long que ça et j'avais bien repéré en venant. J'appelle Annette par skype puis je vais à nouveau manger au restaurant du matin car la cuisine ey est très bonne et ils sont très serviables et puis il n'y a pas grand chose d'autre. Je retire aussi quelques pesos au cas ou je devrais payer à le douane mexicaine car plusieurs personne m'ont dit que parfois, ils demandaient de l'argent à la sortie. Je vais aussi acheter des médicaments pour les yeux et je dois faire 2 pharmacies et 2 distributeurs de banque car il y avait une queue énorme au premier distributeur et à la première pharmacie.
Je pars donc relativement tard et en plus à la sortie de Frontera Comalapa, il y a une bonne côte heureusement compensée par une bonne descente avant Cuidad Cuauhtemoc la ville frontière avec le Guatemala. J'arrive avant le fermeture du poste guatémaltèque et à la tombée de la nuit à La Mesilla. Il y a effet une bonne grimpette de 4 km entre les 2 postes frontière. Coté mexicain on me demande de fournir le justificatif de paiement de la taxe d'entre et rien d'autre. En fait je l'avais mis avec mon passeport ce qui est la meilleure solution pour ne pas le perdre. Coté Guatemala, un coup de tampon sur mon passeport et c'est tout.
La Mesilla c'est un peu le Pas de la Case pour ceux qui connaissent Andorre : une quantité ahurissante de magasin surtout des fripes et des chaussures mais aussi un peu de matériel audio vidéo bas de gamme.et des jouets pour gosses. D'après ce que j'ai compris il y a un gros trafic de contrebande entre le Guatemala et le Mexique car les prix sont moins chers au Guatemala. IL manque les pistes de ski par contre la grimpette y est !
Je trouve facilement un hôtel économique avec une chambre minuscule très près du poste frontière et je n'ai aucune difficulté pour payer en pesos mexicain. Un  gars dans la rue m'a proposé du change à 60 quetzals pour 100 pesos. J'ai refusé et j'ai bien fait car j'ai eu un taux de 64 quetzals pour 100 pesos le lendemain matin.

 

Trace GPS du 8 novembre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir