Qui est en ligne ?

Nous avons 23 invités et aucun membre en ligne

Jeudi 4 novembre

Jeudi 4 novembre : San Cristobal de las Casas Teopisca : Pire que windows : les bornes WIFI infinitum de Telmex, plus riche que Bill Gates : Carlos Slim !

Cette fois, c'est bon pour quitter San Cristobal de las Casas mais assez tard car je profite de l'internet de l'hôtel qui marche finalement assez bien. Par contre je pars sous un ciel gris et un temps humide même si il ne pleut pas comme hier. J'aurais juste quelques gouttes sur la route mais rien de bien méchant. Par contre il fait froid et je e fais pas de photos alors que le paysage apercu du bus était magnifique ... sous le soleil ! Mais aujourd'hui, c'est complètement bouché. A la sortie de San Cristobal de las Casas, je commence par une bonne cote jusqu'à presque 2400 m d'altitude et je termine par de la descente vers Teopisca mais j'ai vraiment froid pendant la descente et je m'arrête dans un restaurant appelé "restaurant social" pour me réchauffer à Teopisca. J'avais bien l'intention d'aller jusqu'à Comitan mais il est quand même 16 h 30 et je demande ce qu'il y a entre Teopisca et Comitan, et bien il n'y a rien. Le "restaurant social" va quasiment m'inviter je ne vais payer le repas que 20 pesos car je suis à vélo ... Ils me disent qu'il y a un bon hôtel à la sortie à coté d'une station Pemex. Finalement, je vais m'y installer bien content de me réchauffer les doigts. Bigre, je n'aurais jamais cru qu'il puisse faire aussi froid au sud du tropique même avec l'altitude. Après l'installation, je vais chercher un pantalon de survêtement et à remplacer la goupille de fixation de la remorque perdue lors du voyage en pickup vers Tlacolula. Pour le goupille pas de souci, j'avais vu un atelier vélo en passant et j'y suis retourné avec la remorque en expliquant ce que je voulais et que la pièce pouvait se fabriquer avec un rayon de vélo du bon diamètre ! Sitôt fit, sitôt fait n quelques minutes pour le prix dérisoire de 15 pesos ! Avis aux propriétaires de remorques Bob, si vous perdez une des goupilles en question, c'est vite fait un rayon de vélo du bon diamètre même cassé, fait l'affaire avec une paire de pinces pour lui donner la bonne forme et ça tient ! Pour le pantalon, j'ai trouvé un magasin de vêtements qui avait ce qu'il faut.

Puis je retourne à l'hôtel ou l'internet ne marche pas dans la chambre. Pas de soucis, je m'installe dans la salle de restaurant où je vais prendre le repas du soir.  Je peux brancher mon PC sur le secteur et ça marche mais ça ne court pas, la liaison est en effet assez lente  et il y a des déconnexions en particulier quand il y a un appel sur la ligne téléphonique. C'est ce que le gars de l'hôtel m'explique quand il me voit pester contre ces déconnexions entre 2 sauvegardes de modifs sur le site. En effet il n'y a pas de "triple play" au Mexique, c'est soit le téléphone soit l'internet mais pas les 2 en même temps ! Ça rappelle le temps du minitel en France où on ne pouvait pas téléphoner et consulter le minitel en même temps. Je comprends alors pourquoi, j'avais régulièrement des déconnexions sur les bornes Infinitum Telmex. C'est sans doute en faisant des économies de bouts de chandelles sur les bornes WIFI que Carlos Slim, le patron de Telmex mais aussi d'autres grosses entreprises au Mexique  a dépassé Bill Gates. Les bornes Infinitum Telmex "single play", ça rapporte encore plus d'argent que les écrans bleus de la mort qui tue de Windows ! Entre 2 appels, j'arrive quand même à faire des mises à jour importantes de http://www.grandpedaleurlibre.org en rajoutant les cartes sur lesquelles, j'avais pas mal de retard. Le gars de l'hôtel me prévient que ça va couper avant chaque appel, ce qui me permet de sauver les modifs avant la coupure {#emotions_dlg.wink} Et à chaque fois, c'est une bonne rigolade, car le gars de l'hôtel est assez drôle et un peut être un petit peu farceur de nature.

Trace GPS du 4 novembre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir