Qui est en ligne ?

Nous avons 89 invités et aucun membre en ligne

Dimanche 31 octobre

Dimanche 31 octobre : Tapachula San Cristobal de las Casas en bus.

Comme prévu, je pars vers 8 h 00 sans déjeuner car je préfère être en avance au terminal de bus compte tenu des préparatifs à effectuer. D'abord pour y aller, je ne rentre pas par la salle des billets mais par l"entrée des bus ! Par la salle des billets c'est vraiment trop compliqué : il y a un trottoir assez haut à monter puis des escaliers sans compter les voitures mal gérées qui encombrent : pour les paraplégiques c'est tout simplement impossible, alors je vais au plus simple là où un bus passe, mon drôle d'oiseau passe aussi ! Puis c'est LA question du jour aux employés de la compagnie : est ce que je peux embarquer mon drôle d'oiseau et les bagages, réponse, il faut attendre ! Et attendre quoi ? Je réponds que je dois démonter certains éléments et que ça prend un peu de temps et c'est pour ça que je suis arrivé un peu en avance. Je veux donc une réponse rapide sinon je pédale vers le Guatemala .... Il finissent alors par me répondre que c'est possible mais qu'il y a un excédent de bagages à payer de 2 pesos par kilo. Franchement pas la ruine, alors c'est OK. Ils ne pèseront pas mes bagages et vont d'abord me demander 150 pesos qui vont se réduire à 100 pesos : ça sent l'estimation pifométrique avec surtout le souci de ne pas s'embêter avec la monnaie {#emotions_dlg.wink} Pendant le déchargement des bagages et le démontage du cadre support du panneau solaire, les employés de la compagnie de bus s'attroupent autour de mon drôle d'oiseau pour regarder, il n'ont jamais vu un engin pareil et les questions habituelles arrivent : combien il coûte ? il y a un moteur ? ça avance à combien ? Etc .... Je distribue encore des cartes et ça sera pareil à l'arrivée.

Après l'embarquement, le car part un peu en retard mais c'est cool tout le monde s'en fout, ça doit être assez habituel. J'en profite pour surveiller régulièrement l'altitude car je constate que ça monte très raide e on va passer de 40 m d'altitude à plus de 1800 m puis redescendre à 700 m environs proche du poste frontière avec le Guatemala. pour remonter vers 2200 m redescendre vers 1700 remonter à nouveau à2370 m et redescendre à 2150 environs à l'arrivée à San Cristobal de las Casas. Comme il y a eu un changement d'heure dans la nuit de samedi à dimanche, le bus arrive de nuit avec du retard vers 18 30 alors qu'il devait arriver à 17 h 00. Le paysage est absolument superbe mais il n'y aura hélas pas de photos sur http://www.grandpedaleurlibre.org de cette journée car c'est impossible depuis le bus en marche ( ou ça fait des photos moches mal cadrées floues avec des reflets de vitres qui en plus sont un peu sales ) Après la ville frontière avec le Guatemala. Il y a un contrôle militaire où je le ai pas vu contrôler grand chose : ils sont armés jusqu'au dents un militaire est monté dans le bus et n'a même pas contrôlé les papiers et encore moins les bagages à main. Ils ont fait renifler la soute à un chien ont sorti une valise de la soute sans l'ouvrir et l'ont remise en place. Puis on a attendu un bon moment mais je ne sais pas pourquoi et le bus a fini par repartir.

A l'arrivée à San Cristobal de las Casas, je trouve un hôtel très bien et pas cher par contre internet ne marche pas malgré un signal assez fort. De toutes manières, je suis un peu fatigué et j'ai faim car je n'ai rien mangé de la journée à part quelques fruits secs. Je vais donc dormir et on verra demain pour visiter la ville.

 

Trace GPS du 31 octobre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir