Qui est en ligne ?

Nous avons 43 invités et aucun membre en ligne

Fil d'ariane

Mercredi 16 juin

Mercredi 16 juin quelque part entre Jeffrey et Roosville ( frontière US ) et Eureka ( Monntana USA )

Je repars sur une route très roulante après le petit déjeuner et sous la pluie en ayant repliée la tente mouillée. Je fais un petit écart vers le village d'Elkq pour refaire la pression des pnau et manger un petit peu. 15 mn après, j'ai repris la 93 vers Roosville et les USA et alors que je roulais à un très bon rythme Pshiiiitt sur la roue arrière et bien sur, sous la pluie.
Zut il faut tout décharger et réparer. Comme d'habitude, je ne cherche pas à coller une rustine le long de la route, je change la chambre tout en localisant la fuite pour vérifier si il n'y a pas de débris coupant incrusté dans le pneu. Et bizarrement, je ne trouve rien même en insistant. Et ce pneu de bonne qualité ( un schwalbe marathon ) est pratiquement neuf. En effet, je l'avais changé à prix fort chez Cambie Cycle à Vancouver. Faute de mieux je remplace une autre chambre et je repars. 5 mn après re Pshiiiitt !!! Après vérification, exactement au même endroit à environs 5 cm de la valve. C'est pas possible ce pneu a bien quelque chose mais quoi ? J'essaye d'arrêter un pick up sans toit pour m'amener à Roosville et après on avisera. Hélas plusieurs s'arrêtent, je trouve même qu'ils sont super sympa de s'arrêter quand ils me voient dans la panade mais pas de pick up ouvert pour mettre mon drôle d'oiseau. En inspectant minutieusement le pneu, je découvre une incision d'environs 5 mm jusqu'à la carcasse en coton ! Et cette incision est très nette. J'ai alors 2 hypothèses soit j'ai roulé sur un débris tranchant sur le bas coté de la route, Il y a toutes sortes de choses sur les bas coté : des éclats de pneu, des bouts d'enjoliveurs, des cannettes ou des bouteilles vides, des mégots ( inoffensifs pour mes pneus mais pas génial pour la forêt ) des éclats de verre, des bouts de sangles .... ( c'est ça la civilisation des Blancs dont m'avait parlé Joseph le viticulteur de Keremeos ? ) Dans ce cas, j'aurais probablement retrouvé le coupable ( et coupant ) incrusté dans le pneu. Mais rien et cette incision était très nette. La 2eme hypothèse plus vraisemblable est qu'un imbécile m'a tailladé le pneu d'un bon coup de cutter pendant l'arrêt à Elkq. j'avais déjà eu ça à Ramonville et ça m'avait provoqué exactement le même type de crevaison très brutal. Pour un dernier jour au Canada, ou j'avais une image très positive du pays, ça la ternit un peu. La démonstration est faite, il y a des CONS partout !
Après remplacement de la chambre et du pneu. j'avais 2 pneus d'avance mais Made in Taïwan ( on verra ce qu'ils valent ) je repars d'un bon rythme et je franchis la frontière US à Roosville vers 19 h 00 après avoir dépensé mes derniers $CAN pour acheter du chocolat dans la boutique Duty free pour aller jusqu'à Eureka trouver un motel car le temps est gris et incertain même si la pluie s'est provisoirement arrêté.
Après la frontière la route change ( plus de bas coté ) et le revêtement est nettement moins bon. Le paysage aussi la forêt canadienne fait place à la prairie .... Quand à Eureka, la première impression est très mitigée : il n'y a pas de centre ville mais juste des hangars bâtis un peu dans n'importe quelle disposition faisant office de magasin de station service de motels de restaurant autour de la Hw 93 ( on a changé de pays mais pas de numéro de route ) Il n'y a ni recherche architecturale, ni plan d'urbanisme ni style vraiment caractéristique. Juste des immenses parkings devant chaque baraque aux néons défraichis dont certains sont juste gravillonnés. Cette espèce de ville me parait bien triste sous le ciel bas et et gris de ce jour. Mais la pluie s'était quand même arrêtée avant de passer la frontière. A Eureka je trouve un motel à prix raisonnable et un distributeur pour avoir des billets verts.

Trace GPS du 16 juin

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir