Qui est en ligne ?

Nous avons 25 invités et aucun membre en ligne

Fil d'ariane

Lundi 10 janvier mardi 11 janvier

Lundi 10 janvier mardi 11 janvier Portobelo île Chichime

Je ne retourne plus vers Colon en bus comme la veille car je sais que le café internet est fermé et je ne sais pas trop à quelle heure "Capitain Jack" va partir. Le matin, on charge mes bagages et mon drôle d'oiseau sur le Fantasy un magnifique voilier en bois. A bord, on marche pieds nus pour ne pas abîmer le pont et je vais accrocher mes sandales avec mes cales avec les pneus. En effet les cales ne sont vraiment pas compatibles avec le bateau. Pour cette opération on utilise le dinghy ( ou annexe pneumatique ) en 2 voyages : le premier pour les bagages et le 2ème pour le drôle d'oiseau qu'on arrime à la proue sur le pont avec des sandows et une corde. Il est bien exposé aux embruns ! A ce moment Jack a dit que nous partirons vers 16 h 00. Après le chargement, je vais me balader mais en restant à proximité pour ne pas louper le départ ! Puis j'apprends qu'on part plus tard, car nous devons charger aussi 3 motos et pour une raison mystérieuse liées à la marée il faut attendre vers 22 h 00. Je n'avais pas remarqué qu'il y avait beaucoup de marée à Portobelo mais bon puisque c'est comme ça. J'avais eu quelques craintes avec la météo car Jack m'avait expliqué qu'il jouait la sécurité ( ce que je comprends parfaitement ) et qu'il a plu presque toute la journée du lundi ( il parait que c'est le début de la saison sèche, c'est à dire qu'il ne pleut pas en permanence ! ) On passe le temps chez Jack et en particulier je discute avec Ellen et Ralph un couple hollandais et Yoshi. Je commence à comprendre comment il fait pour communiquer alors qu'il ne parle qu'anglais et japonais : il a un traducteur multilingue Casio ( technologie japonaise bien sur ) Japonais Anglais Espagnol Français Italien Allemand car il fait un tour du monde en utilisant les transports locaux. Ça ne doit quand même pas être évident pour lui : Comment fait il pour dire " je voudrais aller à Trifouills les Oies !" ? Le clavier de son traducteur est un QWERTY ( zut ce n'est pas facile avec un AZERTY ! ) mais il a en plus des touches spéciales pour saisir les caractères japonais sans doute en combinant plusieurs touches. Il nous fait une démonstration de calligraphie en écrivant son nom sur un carnet en différents caractères et il faut reconnaitre que c'est tout un art avec de nombreuses subtilités qui m'échappent complètement.
Le Fantasy est venu s'amarrer sur un quai et les 3 motos sont chargées successivement à l'aide de treuils fixés sur les mats. Elles sont aussi exposées que mon drôle d'oiseau aux embruns. On quitte Portobelo cap Nord Ouest en s'éloignant de la Colombie, mais c'est juste pour sortir de la baie. Puis le bateau opère un premier changement de cap Nord Est puis un 2eme vers l'est. On se dirige enfin vers la Colombie mais au moteur car le vent est contraire. Jack est aidé par Rafael et Laureina un Colombien et une Colombienne. dans les manœuvres mais je crois qu'il n'ont pas envie de tirer des bords pendant la nuit ... On y va donc direct au moteur !
La nuit est assez courte car la départ n'a lieu que vers minuit après le chargement des motos et bien sur je suis avec intérêt les manœuvres et la navigation. Je finis par aller dormir dans une couchette dans le carré. Le mardi matin, on pose l'ancre à proximité de l'île Chichimé qui est protégée par une barrière de corail. L'endroit est paradisiaque mais pour combien de temps encore ? Cette île fait parie des îles San Blas ( Kuna Yale en langue Kuna ) où vivent les indiens Kunas. Cette île est toute petite, très plate et sablonneuse, mais sur sa côte sud elle est sérieusement attaquée par la mer où les vagues sont un peu plus fortes que sur la côte nord protégée par la barrière de corail. Les signes ne trompent pas : il y a de nombreux cocotiers couchés dans l'eau de mer qui ont bien poussé sur la terre ferme. Le travail de sape de la mer se voit aussi par un bon dénivelé de 50 cm à 1 m par endroit entre la plage qui a presque disparue et la terre ferme. Il y a quelques familles qui vivent sur l'île très modestement de la pêche et de la vente d'un peu d'artisanat aux touristes. Ils ont quand même des moteurs hors bord pour leurs barques l'électricité et ... des portables ! ils n'ont même pas de vélos, ils n'en ont pas besoin, il faut moins d'une demi heure pour faire le tour de l'île à pied sans se presser. Même les chaussures ne sont pas très utiles on peut très bien marcher pieds nus sur le sable. Quel contraste avec Panama Cuidad ! Est on dans le même pays ? Officiellement si, mais les Kunas ont une certaine autonomie administrative : par exemple la police de Panama ne vient pas dans les îles. Mais quel est leur avenir si leurs îles disparaissent et face à l'arrivée de plus en plus nombreuse de touristes avec des bateaux de plaisance. En particulier ils utilisent le dollar et il y a seulement 10 ans, leur monnaie était la noix de coco ! C'est la raison pour laquelle il ne faut pas toucher aux noix de cocos sur les îles car c'est un symbole très importants pour les Kunas.
Le passage dans les îles est un mélange assez étrange de technologies de pointe car le Fantasy est très bien équipé en instruments de navigation 3 GPS compas électronique en plus du compas traditionnel, sondeur, ordinateur de bord avec cartographie et pilote automatique etc .... et à coté de ça des populations restées longtemps à l'écart du monde à cause de l'isolement de leurs îles qui les a en particulier protégé lors de la conquête espagnole car les San Blas ne sont pas faciles d'accès.
Le Fantasy restera ancré pendant la journée du mardi  à proximité de l'île Chichime ce qui permettra de profiter de la plage de nager et même de plonger avec des masques et des tubas. Mais l'eau n'est pas si claire que ça.. A bord nous sommes 11 3 membres d'équipage Jack américain, Rafael et Laureina colombiens et 8 passagers 4 Américains dont 3 motards Ellen et Ralph un couple hollandais en vacances pendant quelques semaines, Yoshi un étudiant japonais qui fait un tour du monde avec les transports locaux et moi même.

 

Trace GPS de la nuit du 10 au 11 janvier

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir