Qui est en ligne ?

Nous avons 71 invités et aucun membre en ligne

Fil d'ariane

Vendredi 7 janvier

Vendredi 7 janvier Panama Cuidad Portobelo en car et taxi pick up.

Cette fois je ne retourne pas chez Nanchita, ce plan n'est pas fiable et il m'a fait perdre beaucoup de temps, alors au diable Nanchita je vais directement au terminal de bus pour aller à Colon ou Portobelo. J'en ai Pana'marre de Panama City et je ne cherche qu'une chose quitter ce pays le plus vite possible ! Mais entre les échangeurs gigantesques autour de l'aéroport, l'absence d'indications routières ( par contre la pub pour les opérateurs mobiles est partout en particulier Movistar que je rebaptiserais "Merdistar" tellement le service est mauvais, ça ne marche jamais quand j'en ai besoin ) aller au terminal de bus est une vraie expédition. Depuis Vancouver, j'en ai vu d'autres mais là c'est l'apothéose : je vais mettre plus de 2 heures pour arriver au terminal de bus alors qu'il n'est qu'à moins de 3 km à vol d'oiseau. Je vais avoir un chauffeur de bus qui va me dire "suivez moi !" et me larguer aussi sec ! En plus je ne sais pas ce qu'il y a mais mon drôle d'oiseau a un problème : je ne fais que du neuf sur le plat ( mais pas d'omelette ! ) car j'ai une forte résistance à l'avancement probablement due à un problème de réglage après le remontage. Je vais passer dans un centre commercial où je vais tenter de manger mais la sécurité ne me permets pas de laisser mon drôle d'oiseau à l'entrée. Dans ces conditions, je vais voir ailleurs et je vais finir par manger sur le pouce de délicieux empenadas à la viande avec des jus d'orange naturels achetés à un vendeur de rue : le meilleur et le moins cher ! Finalement, ils ont bien fait de me jeter du centre commercial, j'ai mieux mangé {#emotions_dlg.smile} Et le vendeur va me guider avec son tricycle de vente jusqu'au terminal de bus. Sauf que je n'étais pas à l'entrée principale ... Il faut encore que je fasse un détour avec un énorme fossé à ma droite pour revenir en arrière et arriver enfin au terminal. Ce terminal est assez bizarre : il y a des portillons automatiques comme dans le métro parisien oulalà je me me dis que je vais encore devoir partir à Colon et Portobelo en pédalant et y passer un ou 2 jours de plus ! En fait on peut facilement contourner ces portillons et on arrive su le quai et il faut payer le trajet au chauffeur ainsi que le supplément bagages pour mon drôle d'oiseau .... Les portillons, ça doit être pour décorer ?

Après plusieurs heures de route on arrive enfin à Colon ou je vais être aidé par plusieurs personnes pour trouver un taxi pick up pour aller à Portobelo ou j'ai des chances de trouver un bateau pour le Colombie. En chemin le chauffeur de taxi m'explique plusieurs choses sur la région. En particulier, il y a eu récemment des pluies diluviennes exceptionnelles et ça continue au moment où j'y suis ! Il y a eu plusieurs glissement de terrain qui ont emporté des maisons et des morts. A un endroit, il m'explique qu'une famille colombienne entière a disparu sous une coulée de boue. Ces coulées font penser aux couloirs d'avalanche qu'on a dans les Alpes et les Pyrénées sauf qu'ici c'est de la boue des rochers et des arbres qui descendent de la montagne. A Portiobelo même il y a eu une grosse coulée qui a détruit plusieurs maisons et il y a encore une voiture à moitié défoncée au bord de la route. Effets du changement climatique ? Peut être et Panama devrait être à la pointe dans la lutte contre le changement climatique et c'est loin d'être le cas avec les embouteillages gigantesques de Panama Cuidad les tours climatisées qui poussent comme des champignons et l'absence totale de traitement et de recyclage des déchets. Panama a pourtant ratifié le protocole de Kyoto le 5 mars 1999 ( source wikipédia ) Il semblerait que la volonté politique manque cruellement ....

Je vais y arriver le soir et m'installer dans un hôtel tenue par une texane avec un bon comité d'accueil wouaff wouaff ... Je peux me connecter à internet et j'ai une proposition par mail pour le 15 janvier mais sur le site ils annoncent qu'il ya un départ le 11 janvier avec des places libres. Comme je dois impérativement être à Cali avant le 24 janvier pour être sur de récupérer le premier colis de France je préférerais avoir un bateau avant. J'envoie donc un mail à la personne du site en demandant di il ya de la place pour le 11. Puis je vais me coucher un peu inquiet car je n'ai toujours pas de solution pour aller rapidement en Colombie. J'ai entendu parler de Capitain Jack dans le centre de Portobelo et je vais y aller voir le lendemain.

 

A propos du Panama et de Pnama Cuidad.

Des différents pays où j'ai été Panama ne m'a pas laissé un souvenir inoubliable à part la rencontre avec Jorge Maurici Cecilia et Adelardo, c'est le moins qu'on puisse dire et je n'ai vraiment pas envie d'y remettre les pieds ni les roues de vélo ....L'accueil des Panaméens en dehors de Vigui chez Walter et à la station service de San Juan del Oriente où on m'a laissé camper dans la station ( mais la nuit a été été assez mauvaise à cause du bruit du trafic ). Et croyez moi encore une fois Walter ne fait pas partie de la classe aisée ni même de la classe moyenne : c'est souvent chez les gens les plus pauvres qu'on a le meilleur accueil. Les rares personnes sympathique que j'ai rencontrées ont souvent été des étrangers au Pays Jorge et Mauricio Colombiens David le membre américain de Warmshower chez qui je n'ai pas pu aller pour des raisons de calendrier avait accepté de recevoir des colis pour moi ( ça doit être le seul Warmshower de tout les pays ! ) et bien sur Jack aussi Américain de l'hostel Capitain Jack qui a un bateau qui va me permettre d'aller en Colombie. J'ai aussi rencontré un couple de Vénézueliens très sympathique qui ont fait des photos qui fuient le régime quasi dictatorial de Hugo Chavez. Je ne dis pas ça à la légère ici beaucoup de monde le déteste à cause de ses coups d'éclats sans compter qu'il soutient ouvertement le régime abominable d'Ahrmaninedjad en Iran.
Le premier contact avec le pays a été plutôt mauvais avec une queue interminable à la frontière : depuis le départ de Vancouver, ça a été la frontière la plus longue à franchir ( 4 heures au total alors que de chaque coté de la frontière ils parlent la même langue ) ..... Largement plus longue que pour rentrer aux USA et pourtant les douaniers américains peuvent être parfois assez long, j'en sais quelque chose lors d'un précédent voyage ou j'avais passer une heure à expliquer que je venais passer mes vacances aux USA à l'aéroport de Los Angeles. Ils craignaient que je viennent travailler clandestinement, car j'étais venu précédemment pour mon travail !
Puis quand j'ai voulu quitter David en bus, c'était impossible d'acheter le billet la veille et quand je suis arrivé on m'a dit que je ne pouvais pas embarquer avec mon drôle d'oiseau car il n'y avait pas la place. J'ai eu beau leur expliquer en long en large et en travers que je pouvais le démonter : il n'y a rien eu à faire. A part une compagnie de bus de luxe du Guatemala, il a toujours été accepté dans les bus en prenant parfois le suivant mais pas sur la compagnie David Panama. C'est en grande partie ce qui m'a fait rater le rendez vous avec David à El Valle.
Qu'est ce qui pourrait être intéressant dans ce pays ? les villes : Santiago Pénonomé Aguadulce David et Panama City sont aussi inintéressantes les une que les autres : aucun centre historique, ce n'est qu'un ramassis de zones résidentielles sans âme, de zones commerciales et de zones industrielles. En plus Panama Cuidad est infernale à vélo : beaucoup de rue sont en sens unique mais le pire n'est pas là : le pire pour le cycliste c'est les très nombreux terre plein centraux et intermédiaires qui obligent le cycliste à faire des détours considérables pour relier des points pourtant très proches à vol d'oiseau : j'ai mis plus de 2 heures à tourner en rond dans des échangeurs monstrueux pour trouver le terminal de bus pour aller à Colon alors qu'il est à moins de 3 km du centre ville ! Il y a des embouteillages monstrueux tous les jours car il n'y quasiment aucun système de transport public que des bus privés sans plan du réseau ni rien sur les horaires. Quand au vélo à croire qu'il le font exprès de décourager toute utilisation : ils sont très forts pour ça et ça va être dur de faire pire !
Les paysages au moins sur la Panaméricaine c'est assez monotone et ça n'a rien à voir avec les superbes paysages de l'Oaxaca du Guatemala du Nicaragua ou du Costa Rica. C'est un peu mieux du coté de Portobelo et de la cote caraïbe.
La nourriture : on se croirait dans le 51eme état des USA en pire : cuisine très grasse ( le Pio Pio c'est le même genre que le Mac DO ....) Il est très difficile de trouver tout simplement des fruits tropicaux frais : un comble ! A panama Cuidad les prix des restaurants sont exorbitants, j'ai mangé un repas relativement quelconque à 37 $ et encore j'ai laissé moins que le pourboire "suggéré" sur la note .... On trouve moins cher mais c'est vraiment dégueulasse ( les restau U français font mieux )
Le climat est pourri, il tombe des cordes quasiment tous les jours mais ça au moins c'est pas de leur faute ! (encore que l'absence totale de politique énergétique et des transports doit jouer sur les changements climatiques mais ils ne sont pas les seuls pollueurs de la planète )
L'exemple de Jorge me montre que dans ce paradis pour les affaires, il y en qui se font tout simplement honteusement exploiter. Un accident du travail ou une maladie un peu longue et c'est une catastrophe pour la famille ... Les Français n'imaginent pas la chance qu'ils ont de "payer des charges" et avoir en contrepartie la sécurité sociale les mutuelles et les caisses de retraite. Panama : un paradis pour une minorité un enfer pour la majorité.
Alors que j'ai été superbement reçu par des Français de Mexico, et que j'avais moins de problèmes mécaniques ( le moyeu arrière changé à Mexico mais c'était moins grave que le cadre ) je n'ai eu quasiment aucune aide des Français de Panama. Après un contact par mail Le consulat m'a renvoyé vers l'Union France Panama. Lorsque j'ai envoyé un mail pour demander si quelqu'un acceptaient de recevoir un colis venant de France pour moi on m'a répondu que ce n'était pas possible pour des raisons de sécurité. Certes rien ne les obligeais à accepter, mais rien n'obligeait non plus David à el Valle et Paty à Quérétaro à accepter portant, il l'ont fait avec plaisir. J'ai relancé pour essayer d'avoir un contact je n'ai eu aucune réponse. J'ai relancé récemment pour chercher un bateau vers la Colombie, j'ai juste eu le nom d'une auberge de jeunesse où il avait des annonces dont la moitié était illisible car perchées à 3 m de haut ! C'est bien maigre ! L'Alliance Française que j'ai aussi contactée en expliquant en français ce que je faisais et mes difficultés, m'a renvoyé un mail en espagnol pour me proposer ... des cours de français ! Au fait, comment dit on en espagnol de Panama "répondre à coté de la plaque" ? En allant sur place pour demander si par hasard ils connaissaient des propriétaires de bateaux qui faisaient le trajet entre Panama et Colombie. J'ai rencontré le directeur qui m'a conseillé d'aller sur la Marina de Panama au sud de la ville en m'indiquant qu'il fallait éviter le quartier de Santa Anna un peu dangereux ( agressions récentes de Français signalées dans ce quartier ) J'y ai été j'ai rencontré pas mal de monde dont pas mal de Colombiens mais toutes les personnes que j'ai rencontrées m'ont dit d"aller sur la cote caraïbe. ( Colon ou Portobelo ) Je crois que le directeur de l'Alliance m'a renseigné en fonction de ce qu'il savait, mais en fait, il n'est pas vraiment au courant des endroits où on peut prendre un bateau. Sinon il m' a confirmé que le Darien était infranchissable et dangereux ( mais je le savais avant de partir de France, car je m'étais renseigné )

 

 

Trace GPS du 7 janvier

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir