Qui est en ligne ?

Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne

Mercredi 10 novembre

Mercredi 10 novembre : Colotemango Huehuetenango encore du gringo et un peu de côte

Le matin le même scénario que la veille se reproduit au déjeuner les femmes font tout y compris prendre les commandes et les hommes regardent et viennent me casser les pieds un fois que la commande est passée ! Le déjeuner est correct sans plus. Je ne vais pas m'attarder mais un petit incident va me retarder un peu juste au moment du départ : j'avais laissé mon drôle d'oiseau dans la salle du restaurant pendant la nuit et le matin la manette du dérailleur arrière était sur le petit pignon et la chaine sur le plus grand. Je démarre comme ça et ça n'a pas loupé : la chaine saute et s'entortille même autour du pédalier et je suis obligé de la remettre avec les doigts. L'un de ces ploucs n'a sans doute eu rien de mieux à faire que de bricoler mes manettes de dérailleurs ! Je demande qui a touché bien sur .... personne n'a rien touché, Tu parles, ils sont blancs comme neige et ils rigolent bêêêêêêêtement  et me prennent pour un con ! bien sur, je n'aurais aucune excuse. J'étais le seul client de l'établissement un peu contraint, mais il faut vraiment avoir envie d'y aller ! En plus ils ont un gros pick up devant l'hôtel et ce n'est certainement pas avec les 120 quetzals ( soit 10 € ) que j'ai donné pour les 2 repas et la chambre qu'ils ont pu se payer ce pick up. D'où sortent ils le fric ?

Je pars sans regret de ce trou et ça continue à monter. Le long de  la route, j'entends régulièrement des gringos et une fois, je finis par rentrer dans le maison ou 2 petits gosses venaient de m'envoyer du "gringo" Mais j'ai vu les mères des enfants en train de faire la lessive et je leur ai expliqué que je ne suis pour rien dans la politique criminelle des USA envers l'Amérique Latine et que je la condamne même fermement ( voir l'article de wikipedia sur le Guatemala victime d'un des nombreux coups tordus de la CIA ) alors je n'apprécie pas beaucoup le "gringo" que je prends comme une insulte et qu'il y a aussi des Américains qui ont la même opinion sur leur propre pays. La France fait hélas pareil en Afrique en soutenant des dictatures complètement corrompues. Je les quitte, car elle sont finalement un peu gênées et ne savent pas trop quoi dire. Je leur ai bien dit que ça ne m'étais jamais arrivé au Mexique.

Après un peu de route je rencontre un cycliste avec lequel nous allons discuter un moment, je lui laisse ma carte et il me quitte car il est arrivé à destination. Enfin un contact un peu plus sympathique {#emotions_dlg.smile} sans me faire qualifier de "gringo".

En entrant dans Huehuetenango qui est une ville relativement importante, je vais attirer l'attention d'une équipe de télévision qui veut faire une interview et je crois que je vais en profiter pour faire passer le message à propos des "gringo" que j'entends à tout bout de champ à mon passage. EN effet ils ne peuvent pas faire l'interview aujourd'hui et me demandent de les rappeler le lendemain. J'ai prévu d'aller à La Mesilla en us car j'ai ublié le fameux téléphone Movistar à l'hôtel. En demandant à l'hôtel il m'explique qu'il y a 2 heures de bus dans chaque sens. Pour la suite je crois que je vais prendre les bus locaux en démontant partiellement mon drôle d'oiseau

 

Trace GPS du 10 novembre

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir