Qui est en ligne ?

Nous avons 56 invités et aucun membre en ligne

Dimanche 12 decembre

Dimanche 12 decembre : San José San Isidro : qui aura la plus haute ?

En suivant les conseil d'Eduardo, je rends le bus pour aller à San Isidro at après suivre la route de la côte moins accidentée. Il afut d'abord que je trouve le terminal Eduardo m'a bien indiqué où il était mais, si les églises sont le plan de San José qui est avec ma carte du Costa Rica les terminaux de bus n'y sont pas ! Et en plus chaque compagnie a son terminal, c'est un vrai bazar pour s'y retrouver Je me souviens que le terminal est à coté de la gare ferroviaire Pacifico mais il n'y a pratiquement pas de trains. En Amérique latine, quasiment tous les trains de voyageurs ont disparus et sont remplacés par des bus à quelques exceptions près.En demandant au terminal proche de l'hôtel, j'ai bien la confirmation de l'endroit où il se trouve et je programme sur mon GPS la gare Pacifico en me disant que je pourrais aussi demander l'info pour les trains au cas ou. La gare ferroviaire est fermée donc impossible d'avoir l'information. Je trouve le terminal de bus vers 15 h 30 et le prochain bus pour San Isidro part à 16 h 30. Bon je ne dois pas trainer pour préparer mon drôle d'oiseau et les bagages mais il faut d'abord trouver une bonne entrée pour que tout passe et démonter le plus près possible des quais. Le personnel de la compagnie en voyant tous mon équipage m'autorise à accéder aux quais pour tout préparer sur place. Finalement je serais juste dans les temps à coup de tournevis et de clé plate pour démonter le support du panneau solaire. OK c'est bon on embarque et le bus part pratiquement à l'heure ( le Costa Rica est bien la Suisse de l'Amérique Centrale {#emotions_dlg.smile} ) Mais je n'ai rien mangé depuis le petit déjeuner de l'hôtel, j'ai un peu faim et pas grand chose à me mettre sous le dent. A la sortie du terminal, la jeune femme qui est assise à coté de moi fait le signe de croix pour que le voyage se passe bien ! Je n'ai jamais vu ça en France ni dans un bus ni dans un train.

Après la sortie de San José le bus attaque une première cote et redescend à peu près à la même altitude qu'à San José en arrivant à Cartago. Puis il attaque une 2eme cote mais alors là il monte à plus de 330 m d'altitude ! Ce n'est pas un col mais il monte carrément au sommet de la montagne ! C'est le point le plus haut atteint depuis mon départ de Vancouver. C'est exactement comme au Guatemala au petit Alaska e entre Solola et Guatemala Cuidad la route monte au sommet des montagnes. Ils jouent à quoi ? A celui qui aura la plus haute ? Ils auraient l'Everest qu'ils feraient monter la route au sommet ! Et en plus Eduardo m'avait prévenu qu'il pouvait y avoir du brouillard et bien il y en a eu et pas qu'un peu ! et au sommet on était au dessus des nuages. J'ai appris depuis que j'ai rédigé l'article initial qu'il appellent ce sommet "El Cerro de la Muerte" Le sommet de la mort, c'est tout un programme !

Le bus arrive vers plus de 20 h à San Isidro mais il faut que je trouve un hôtel à proximité car je n'ai pas envie de tout remonter maintenant. Heureusement il y en a un en face du terminal et je réussis tant bien que malà tout amener. Je dépose tout dans la chambre et je vais manger vite fait dans un espèce de fast food local faute de mieux car presque tout était fermé. Puis je vais dormir.

 

Trace GPS du 12 décembre

 

Profil d'altitude du 12 décembre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir