Qui est en ligne ?

Nous avons 74 invités et aucun membre en ligne

Mardi 7 Mercredi 8 Jeudi 9 décembre

Mardi 7 Mercredi 8 Jeudi 9 décembre San José Clou rouillé !

Le matin, je vais découvrir le centre de San José à pied et appeler Roger et Marai Fernanda pour prendre rendez vous pour les rencontrer. J'expliqu mes ennuis à Roger et il a bien reçu le colis de  pneus et l'Air Zound qui vient d'Utah Trikes aux USA. On se donne finalement rendez vous à 5 h devant l'hôtel et la personne de l'hôtel lui explique exactement comment venir. Il pensait pouvoir venir plus tôt mais avec les embouteillages de San José, c'est loin d'être évident.

Le centre de San José est en partie piétonnier et très commerçant. Par contre en dehors de la zone piétonne qui est très agréable bien que bondée à l'approche de noël. Je cherche une veste polaire pour remplacer celle que j'ai perdue dans la sacoche car je compte monter sur un 2 volcans comme le Poas ou l'Irazu. En rentrant dans des magasins de sport, je suis tout de suite agrippé par un ou plusieurs vendeurs qui me harcèlent immédiatement pour cherhcer à me vendre des trucs à tout prix. Ce sont des vrais pots de colle. Je n'aime pas ça du tout et je ressors quasiment immédiatement. Je ne sais pas si ça marche avec les Ticos ( c'est comme ça qu'ils disent eux même ) mais avec moi, ils font choux blanc. Tant pis, je trouverais ailleurs en arrivant dans les Andes des vêtements chauds et de toutes manière, j'ai quand même un sweet à manches longues assez chaud et ma veste de pluie. Je suis aussi en contact avec Eduardo un membre de Warmshower qui ne peut pas me recevoir car il est absent mais il me donne le téléphone d'un ami français cycliste qui connait peut être un soudeur.

J'arrive vers 17 h 05 à l'hôtel et Roger m'attendait déjà depuis un bon moment, il est arrivé une demi heure avant le rendez vous et moi qui pensait qu'il serait en retard à cause des embouteillages, mais c'est qu'en fait, il connait bien San José et sait comment ça se passe ! du coup il a du prendre une bonne avance pour être sur d'être à l'heure au rendez vous et il est arrivé en avance ! Roger me propose de m'amener dans plusieurs magasins en dehors du centre pour essayer de trouver une sacoche pour me dépanner en attendant que je reçoive celle que je vais faire venir de France. Mais Roger n'est pas du tout cycliste et ne connait pas les magasins de vélos. Il veut absolument me rendre service et m'amène dans plusieurs magasins de motos ou de d'accessoires auto ! Un des magasin vend aussi des vélos et quelques accessoires vélo et ils ont des sacoches et même de très bonne qualité mais elles sont trop petites et surtout très chères près de 200 $ la paire ! Je ne les prends pas. Comme la plupart des petits commerces ferment entre entre 6 et 7 h, Roger m'amène dans un gros mall avec un supermarché. Bein sur il n'y presque pas d'accessoires vélo et pas de sacoches. Je lui propose de manger ensemble mais ce n'est pas possible car il est attendu chez lui et me propose d'appeler demain à son bureau pour manger avec Maria Fernanda et lui. Il me dépose à l'hôtel.

Le mercredi matin j'appelle Éric l'ami d'Eduardo et il m'explique comment aller à une bonne boutique de vélos qui peut peut être souder mon cadre en tout cas si ils ne peuvent faire le travail eux même, ils connaissent certainement un bon soudeur.Ce matin je prépare un colis pour Annette avec des DVD de vidéos et de photos que je mets à l'abri en cas de perte. Comme d'habitude, je fais un double que j'envoie aussi à mon voisin. Mais le double n'est pas prêt. Bien que j'an avais déjà gravé une partie cette opération prend du temps car mon graveur de DVD ne grave qu'à 2,4X environs et j'ai plus de 20 GO de photos et de vidéos à graver. Mais bon c'est des souvenirs auxquels je tiens énormément. Je prends donc le maximum de précautions. Je vais à la poste centrale de San José et pour une fois je n'utilise ni DHL ni UPS car la poste costaricaine est fiable d'après Roger et les services d'UPS et de DHL sont très chers.  EN plus la Poste centrale est située dans un des rares biments historiques de la ville car il y en a très peu. San José à part l'animation commerciale du centre ville et le théâtre national n'a pas beaucoup d'édifices anciens et n'a pas le charme de Quérétaro de Mexico ou de Puebla J'en profite donc pour faire quelques photos de l'édifice qui a une certaine allure extérieurement. Par contre l'intérieur est quelconque. Puis je dois retourner à l'hôtel, car j'attends un appel de Maria Fernanda ou de Roger pour le repas de ce soir.

Maria Fernanda m'appelle et ils viennent à l'hôtel pour aller diner à 18 h 00. J'ai un peu de temps pour continuer les recherches sur internet car, je n'ai toujours pas d'adresse ni en Colombie ni à Panama pour envoyer mes colis malgré plusieurs contacts. Et en plus ma sœur me confirme que les envois en Colombie sont assez aléatoires au moins par la poste.

Roger et Marai Fernanda arrivent à 18 h 00 comme convenu ( au Costa Rica on est à l'heure à un rendez vous, certains ont comparé le Costa Rica à la Suisse de l'Amérique centrale ) et nous allons manger dans un restaurant français assez cher et au menu il  a du Perrier à boire ! Par contre Roger ne veut pas boire une goutte de vin, car il conduit et il m'explique que la loi est très sévère ici au sujet de l'alcoolisme au volant. Apparemment, il risque une amende salée au delà de 0,75 g/l On ne commande qu'une demi bouteille et ils n'ont que du rouge espagnol en demi bouteille au goût un peu "américain" c'est à dire un peu liquoreux.  C'est assez curieux. Le repas est néanmoins excellent, même si il y a quelques adaptations locales par rapport à la cuisine française comme le pain qui n'a rien à voir avec une baguette. Par contre les prix sont assez élevés certains plats sont à plus de 30 ou 40 US$ et je me contenterais d'un poulet aux pruneaux. La discussion part sur les truffes, car il y a un plat qui en a mais ce sont des truffes blanches, rien à voir avec les truffes noires du Périgord. Roger est déjà venu en France il y a longtemps à Paris et à Lille mais il ne connait pas Toulouse. Si il vient à Toulouse, il sera le bienvenu {#emotions_dlg.smile}

Le jeudi matin je vais à la boutique vélo mais à un endroit, je pers un peu de temps avec les sens uniques ( non indiqués sur mon plan de San José ni sur le GPS ) et je me retrouve sur une autoroute. Je fais demis tour sur l'accotement ( c'était la seule solution ) et je prends une bretelle à droite pour sortir de cette maudite autoroute alors que la boutique est sur la gauche. Je tombe encore sur des sens uniques qui m'éloignent ! A un carrefour, je vois un panneau "demi tour interdit".  Zut, ras le bol, je passe outre et me retrouve enfin dans la bonne direction ! Après ces péripéties, je trouve assez facilement la boutique indiquée par Éric. Je rentre et explique mon problème. Ils peuvent faire les soudures, ils ont un bon poste de soudure à l'arc et le réseau électrique est bien meilleur qu'à Ometepe. Je démonte tous les accessoires et équipements trop proches ( câble et gaine de dérailleur avant compteur porte bidon avant et tubes de guidage de chaine et la plaque support ). Et c'est parti ! Et le travail est bien mieux fait qu'à Ometepe. Mais ils découvrent une surprise il y a une partie en bronze et ils ne peuvent pas y toucher. Pourquoi y a t il une partie en bronze sur cette zone du cadre qui encaisse pas mal d'efforts ? Une fois le travail terminé, je remonte tout Tout ceci m'a donné un peu faim ( le petit déjeuner de l'hôtel est vraiment petit ) et il est presque 3 heures de l'après midi. Je passe devant un supermarché et je vais voir si je trouve à manger et si par hasard, je trouve une veste polaire. Ni l'un ni l'autre c'est l'époque des cadeaux de noël et il y a surtout des jouets .. Il n'y a qu'un espèce de petit bar à l'entrée ou ils vendent des sandwichs et des tacos ou un Mac DO à proximité. Je choisis les sandwichs. Puis je file vers le centre ville avec mon drôle d'oiseau enfin en meilleure forme même si je sais que la réparation est provisoire jusqu'au remplacement du cadre venu de France. Je cherche un office de tourisme que j'ai vu indiqué sur la plan de San José qui est sur la carte du Costa RIca que j'ai achetée. Mais il n'y a pas les sens uniques et c'est un vrai cauchemar et c'est difficile de remonter les rues en sens unique car il y a beaucoup de circulation des énormes caniveaux sur les bords des rues et pire que tout les sens uniques n'alterna pas d'une rue à l'autre mais il y a parfois plusieurs rues dans le même sens un vrai casse tête. Cette ville n'est vraiment pas faite pour le vélo. Je trouve ça honteux de la part d'un pays assez riche ( en tout cas beaucoup plus que ses voisins du nord ) qui a une politique environnementale volontariste dans d'autres domaines ( les parcs nationaux, l'écotourisme ) de ne pas s'intéresser au vélo urbain. D'ailleurs il n'y a pratiquement pas de vélos. Il y a beaucoup de bus mais ils sont gérés par une kyrielle de compagnies privées qui ont chacune leurs lignes, leurs terminus, leurs dépôts, et il n'y aucune cohérence entre ces différentes compagnies. Bien sur il n'y a aucun plan du réseau et il n'y a pas de couloirs de bus non plus. San José est vraiment très en retard coté transport urbain. Pour le vélo, elle mériterait un triple clou rouillé de la Fubicy avec une mention spéciale Zéro pointé {#emotions_dlg.cry} Il n'y a vraiment RIEN de RIEN pour le vélo. Sans compter l'état de la voirie qui est déplorable. Depuis le départ de Vancouver, c'est la pire ville que j'ai vu pour le vélo. Même Los Angeles fait mieux, car au moins il y a des accotements larges et la voirie est en meilleur état et il y a même un réseau cyclable certes insuffisant, alors c'est dire. Il ne fait pas bon non plus être en fauteuil roulant à moins d'avoir une voiture adaptée, c'est la seule solution que les handicapés moteurs ont.

D'ailleurs, ça me donne une idée : je vais peut être faire un classement des villes traversées suivant leur qualités cyclables Vancouver, Nelson au Canada et Davis aux USA en tête, San José au Costa RIca et Fairfield aux USA en queue, Missoula, Bozeman, Guadalajara ou San Franciso  en position intermédiaire ... dans le milieu du peloton.

A cause de tous ces sens uniques je ne trouve pas l'affice de tourisme indiqué sur le plan et je retourne manger puis dormir à l'hôtel.

Trace GPS du 7 décembre

 

Profil d'altitude du 7 décembreTrace GPS du 8 décembre

 

Profil d'altitude du 8 décembre

 

Trace GPS du 9 décembre

 

Profil d'altitude du 9 décembre

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir